Prendre rendez-vous en ligneDoctolib LE REVE DE L'INJECTION FAITE A IRMA DE FREUD - DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU

DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU

UN PSYCHANALYSTE ENGAGÉ ENTRE ART ET PSYCHANALYSE. CABINET : MONTPARNASSE PARIS PRENDRE RDV : 01 45 44 29 49


LE REVE DE L'INJECTION FAITE A IRMA DE FREUD

Publié par MARC ANTOINE BOURDEU sur 7 Octobre 2014, 14:51pm

LE RÊVE DE L’INJECTION FAITE A IRMA DE FREUD

APPORTS DE LACAN

L’immixtion des sujets une question de la théorie Lacanienne du sujet de l’inconscient:

Les Ecrits 1 le séminaire sur la lettre volée p 16 / L’inconscient c’est le discours de l’autre…le rêve de l’injection faite à Irma.

L’injection faite à Irma un rêve fondateur de Freud pour la psychanalyse et la connaissance du sens des rêves, le travail de l’interprétation.

Dans une lettre a Fliess, à cette époque là, Freud dit qu’il vit dans une atmosphère angoissante avec le sentiment de faire une découverte dangereuse.

Il s’agit d’un rêve que Freud fait dans la nuit du 23 au 24 juillet 1895 et qu’il analyse dans l’interprétation du rêve. A propos de l’analyse de ce rêve Freud dira à Fliess : Crois tu que sur le mur de cette maison de Bellevue, dans laquelle Freud a fait ce rêve, il y aura un jour une plaque en marbre où on pourra lire :

Ici se dévoila le 24 juillet 1895 au Docteur Freud le mystère du rêve.

Alors quel est ce rêve : L’interprétation du rêve page 142 …

Analyse Freudienne

Freud analyse son rêve pas à pas, ligne après ligne… associations après associations…

Irma lui pose des problèmes et n’accepte pas la solution freudienne que Freud veut lui donner par ses interprétations. Les associations de Freud l’amènent vers d’autres « Irma » : une autre dame qu’il aimerait soigner plus docile à la solution freudienne qu’Irma, sa fille ainée Mathilde qui a été malade…Une autre malade morte d’intoxication par sulfenal, une petite fille examinée en consultation publique, sa propre femme Martha à partir du refus d’Irma d’ouvrir sa bouche…

Freud livre le déchiffrage du travail de condensation du rêve

Pour arriver à une conclusion sur le sens de son rêve : Il s’agit d’une culpabilité à propos du traitement de sa patiente Irma qui a arrêtée son analyse et dont il apprend qu’elle ne va pas aussi bien que cela. Dans son rêve Freud attribue-la faute de l’état de sa patiente à Otto qui a fait une injection de triméthylamine avec une seringue sale. Dans son rêve Freud se décharge de son sentiment de culpabilité sur Otto.

Lire p 156 –Freud L’interprétation des rêves Le rêve est un accomplissement de souhaits.

Les personnages masculins, que Lacan reprendra d’avantage que les féminins dans son analyse du rêve d’Irma dans le séminaire sur le Moi dans la Théorie de Freud et la Technique Psychanalytique, le docteur M réunit des traits appartenant aux demi-frères de Freud.

-Histoire du père de Freud…

En conclusion de son travail sur ce rêve Freud note que l’on ne peut en conséquence affirmer qu’on a achevé l’interprétation d’un rêve quand on a trouvé une solution, fût elle satisfaisante et sans lacunes il reste toujours possible que le rêve ait pourtant une autre signification.

Faut-il penser que l’interprétation est infinie ? Freud met en évidence une butée du rêve qu’il appelle l’ombilic du rêve : Il s’agit d’un nœud serre de pensées qui ne se laisse pas démêler mais qui n’apporte pas de contributions nouvelles au contenu, c’est le point où il repose sur l’inconnu.

On va voir que Lacan va reprendre cette question freudienne de l’ombilic du rêve dans ce séminaire sur le moi pour appeler cet inconnu le réel dans le symbolique.

Analyse de Lacan Le Séminaire le Moi dans la Théorie de Freud et dans la Technique Psychanalytique.

Lacan est un peu déçu par les conclusions de Freud sur le sens de son rêve par rapport à un déchargement de sa culpabilité sur Otto vis-à-vis du travail avec la patiente Irma. Il est bien sur d’accord avec le rêve comme expression d’un souhait ou d’un désir inconscient mais il trouve que l’analyse que fait Freud serait trop proche d’un travail sur ce qu’il appelle le « pre-conscient ». Lacan va présenter le sens de ce rêve dans son séminaire au travers de ses trois catégories de l’imaginaire, du symbolique et du réel :

-Le niveau imaginaire est celui de la rivalité (l’erreur est faite par un collègue) reprendre le rêve au niveau des paroles entre les confrères

-le réel du corps est approché malgré la résistance pudique d’Irma, reprendre le rêve au niveau de l’examen de la bouche d’Irma

-quand au niveau symbolique c’est celui de la lettre, Freud voit dans son rêve la formule de la triméthylamine, reprendre le rêve a ce niveau là

Nous saurons plus tard que cette formule est celle de produits de décomposition du sperme écrite devant lui en caractère gras, Lacan nous démontre que cette lettre (la formule de triméthylamine) :

H

C H

H

H

AZ C H

H

H

C H

H

A noter que cette formule TRI … reprend le chiffre 3, comme pour les trois confrères…ou les 3 personnages de la lettre volée ?

Lacan dit que cela permettrai à Freud d’en rester au symbolique pour éviter la rencontre avec le réel. Celui de la sexualité ou de la mort ?

« Lacan parle de la révélation de quelque chose d’innommable, le fond de la gorge d’Irma à la forme complexe et insituable, l’objet primitif par excellence, l’organe féminin d’où sort toute vie et aussi l’image de la mort où tout vient se terminer …quelque chose devant quoi tous les mots s’arrêtent ».

II-Puis Lacan parle de la deuxième partie du rêve et introduit la théorie de l’immixtion des sujets.

Après la première partie la plus chargée dans le rêve en imaginaire «il rentre ce qu’il appelle la Foule Freudienne, une foule structurée, qu’il dénomme l’immixtion des sujets ».

« Un phénomène inconscient qui se déroule sur un plan symbolique, comme tel décentré par l’égo entre deux sujets »

« Dés que la parole vraie émerge, médiatrice, elle en fait deux sujets très différents de ce qu’ils étaient avant la parole. Cela veut dire qu’ils ne commencent à être constitués comme sujets de la parole qu’à partir du moment où la parole existe et il n’y a pas d’avant »

Il reprend cette question de l’immixtion des sujets à partir des discussions dans le rêve entre les médecins quand ils se penchent sur le cas d’Irma, ce sont eux qui font immixtion dans le rêve. Freud se met ensuite à déchiffrer et à interpréter au cours même de son rêve.

Ces personnages sont des personnages de substitution, des objets rivaux de Freud, des représentants de son histoire œdipienne. Lacan indique qu’il s’agit d’une véritable décomposition spectrale du moi, une série de moi fait de la série d’identifications qui ont représentés pour le sujet un repère essentiel à chaque moment historique de sa vie, il s’agit d’une pluralité imaginaire du sujet. Lacan nous dit que ce sujet décentré de l’égo est un sujet polycéphale et dans cette image polycéphale le sujet semble acéphale.

Dans ce texte Lacan part de l’imaginaire de la signification du rêve pour retrouver la lettre du rêve la formule de la triméthylamine, le symbolique.

Lacan le démontre au moment de l’apparition en caractère gras de la formule de la triméthylamine dans le rêve de Freud, c’est une voix qui n’est plus la voix de personne fait surgir cette formule comme le dernier mot de ce dont il s’agit, le mot de tout. Et ce mot ne veut rien dire si ce n’est qu’il est un mot ».

C’est au milieu du brouhaha des voix des confrères de Freud que se révèle à Freud le sens du rêve qu’il n’y a d’autres mots du rêve que la nature même du symbolique venu de l’inconscient.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents