Prendre rendez-vous en ligneDoctolib Clinique contemporaine - DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU

DANSE ET PSYCHANALYSE/MARC ANTOINE BOURDEU

UN PSYCHANALYSTE ENGAGÉ ENTRE ART ET PSYCHANALYSE. CABINET : MONTPARNASSE PARIS PRENDRE RDV : 01 45 44 29 49


Clinique contemporaine

Publié par MARC ANTOINE BOURDEU sur 25 Juin 2015, 15:45pm

Clinique contemporaine

Qu’est ce que le Contemporain ?

« Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps. » nous dit le philosophe italien Georgio Agamben. Dans son dernier cours au Collège de France Roland Barthes déclarait : “Le contemporain est l’inactuel” là où nous aurions pu penser le contemporain comme l’actuel. Agamben nous dit encore dans son livre « Qu’est ce que le contemporain » : “il est celui qui (…) est en mesure de transformer (le temps) et de le mettre en relation avec d’autres temps, de lire l’histoire de manière inédite, de la “citer” en fonctionne d’une nécessité qui ne doit absolument rien à son arbitraire mais qui provient d’une exigence à laquelle il ne peut pas répondre »1. Ainsi la lumière du passé peut éclairer l’obscurité du présent.

Nous pouvons penser que Freud, l’inventeur de la psychanalyse, aurait été d’accord. Ce dernier dans son ouvrage « La vie sexuelle »2 questionne sa contemporanéité dans l’article sur « la morale sexuelle civilisée et la maladie nerveuse des temps modernes » de 1908 où il interroge l’institution du mariage et ses effets morbides, en raison de la répression du social exercée sur la pulsion sexuelle. C’est ce contemporain, cet actuel, de Freud qui va le mettre à l’écoute de ses patients en inventant la cure et le dispositif analytique afin d’analyser les formations de l’inconscient.

Quel Contemporain ?

Nous avons vu que pour Freud son contemporain était la répression de la pulsion sexuelle par la société viennoise du XIXème et son ordre bourgeois avec le rôle prééminent du père de famille et du patriarcat.

Ce n’est plus le même ordre après la première guerre mondiale, les empires centraux, russes, ottomans s’effondrent et avec eux des figures tutélaires du père. La place des femmes et des filles a changée.

Lacan dans son article sur les « Complexes Familiaux » de 1938 constate le déclin du patriarcat. Le déclin de l’imago paternelle est lié à la contraction de la famille occidentale dont il ne resterait plus qu’un « trognon » conjugal assure Lacan. Ce qui amena par exemple en 1938 Lacan à diagnostiquer : « (...) la grande névrose contemporaine » avec comme détermination principale, « la personnalité du père, toujours carante, en quelque façon, absente, humiliée, divisée ou postiche. »6.

A sa suite et plus proche de nous Charles Melman, dans son Introduction à la nouvelle économie psychique nous dit « Nous sommes en place de laisser une culture dont la religion contraint les tenants au refoulement des désirs et à la névrose, pour une autre où s’affiche le droit à leur expression libre et à une pleine satisfaction. Une mutation aussi radicale entraine une dévaluation des valeurs que transmettait la tradition morale et politique. Les figures pétrifiées du savoir et de l’autorité semblent s’être délitées…. »7.

Gérard Pommier nous dit que « la modernité à vidé le ciel de ses idéaux pour les réaliser sur terre… »8.

Demandes, symptômes, structures contemporaines ?

La clinique contemporaine amène un nouveau cortège de symptômes et de demandes de travail psychothérapeutique et analytique actuels, et, de souffrances.

Faut-il penser que nous avons fini avec les anciennes classifications en psychopathologie : névroses, psychoses et perversions?

Les hystériques, les névrosés obsessionnels, les pervers ou les psychotiques ont-ils disparus de notre post modernité ? Quand les états limites, les bipolaires, les travailleurs en burn out, les citadins stressés et déprimés, les adolescents qui se scarifient, ceux et celles qui sont anorexiques, boulimiques, les sujets dépendants aux toxicomanies, plurielles, légales et illégales (alcool, drogues, médicaments…) occupent le devant de la scène psychiatrique.

La clinique contemporaine pourrait se formuler comme « tout, tout de suite, maintenant ». Pour Charles Melman, le sujet contemporain est d’avantage préoccupé par la recherche de sa jouissance immédiate que de son désir. Les nouvelles demandes exigent des réponses rapides et des traitements courts. C’est d’emblée, mettre la psychanalyse en tension avec cette clinique contemporaine et sa demande, car la psychanalyse nécessite le temps de l’élaboration et du déploiement d’une parole, et, de plus la position éthique du travail analytique est de ne pas répondre à la demande.

Cependant même si cela ne va pas de soi, la psychanalyse arrive parfois à mettre cette demande contemporaine au travail, au travail de la parole.

Les entretiens préliminaires sont nécessaires et indispensables dans ce contexte contemporain car ils vont permettre de repérer la structure et donc la direction du travail analytique, et par la même le rapport du sujet au langage et à son désir, et, de savoir si un travail va pouvoir s’engager. L’engagement à venir parler, peut être une difficulté pour le sujet contemporain, là, où il penserait que tous les choix lui sont possibles, s’engager à dire tout ce qui vient, c’est choisir ce que l’on dit et donc renoncer à dire autre chose. Parler c’est s’engager.

Si la clinique contemporaine ne vient pas selon nous perturber de trop les anciennes classifications, en tout cas si en psychiatrie ou en psychanalyse on se situe du coté de Freud et de Lacan, elle vient sans doute interroger, discuter, questionner le dispositif traditionnel d’un travail analytique : Transfert, fréquence des séances, divan, face à face, durée des entretiens préliminaires, durée du travail analytique.

L’analyste verra également questionner son rapport aux évolutions des sujets sociétaux contemporains. Il lui faudra analyser, dans son transfert, ce rapport pour écouter au mieux les patients dans leurs problématiques anciennes, certes relatives aux conflits œdipiens, mais aussi actuelles qui font le contemporain de leurs vies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents